Informations adoption

INFORMATIONS CONCERNANT UNE ADOPTION :

 Pour une adoption à notre Association LEVRIERS74 nous demandons votre participation aux frais d’adoption qui s’élève à 240  EUROS ainsi que l’adhésion à LEVRIERS 74 de 18 euros pour l’année 2016 (année civile soit du 1 janvier au 31 décembre 2016)

A savoir que cette somme ne couvre pas la totalité de frais entrainés pour un lévrier sauvé d’Espagne. Notre association prend à sa charge le reste des frais.

Tout adoptant devra adhérer à l’ Association LEVRIERS 74  pour l’année en cours.

Tous les galgos qui remontent en France sont en règle sur le plan sanitaire :

  1. vaccins à jour pour la rage et CHPL
  2. Passeport Européen
  3. Contrat de cession
  4. puce éléctronique
  5. frais vétérinaire, analyse de sang (dépistage des maladies méditerranéenne leishmaniose,filaria/microfilaria/borrélliose/babésia/erlichia))
  6. traitement antiparasite et vermifuges (tiques, puces, vers…)
  7. stérilisation
  8. frais de transport Espagne/France (essence/autoroute)

 

VOUS ALLEZ ADOPTER UN GALGO !
1001  RECOMMANDATIONS

 

Son arrivée dans votre foyer…

Voilà quelques conseils précieux pour l’accueil d’un lévrier dans votre famille à lire ATTENTIVEMENTAVANT SON ARRIVEE.

Lorsque les galgos sont récupérés par l’association, ce sont des animaux qui ne connaissent rien de la cohabitation avec l’homme.

Il a besoin d’un endroit tranquille (éviter couloir, lieux bruyants  de la maison) pour se familiariser avec ses adoptants, un endroit où il se sentira en sécurité.

 

 Si le lévrier est un peu timide,  respectez sa tranquilité et laissez le dans son panier. Ne cherchez pas à lui faire trop de câlins car pour lui ce sont des gestes souvent inconnus. De ce fait le lévrier est inquiet. Si vous avez des enfants, vous devez bien les prévenir. 

Les premiers jours sont  parfois un peu difficiles pour réadapter le galgo qui vient de perdre encore une fois son territoire et ses amis galgos ; aussi, celui-ci peut manifester son angoisse par des pipis et cacas dans la maison ; parfois diarrhées suite à ce gros stress de changement de vie ou par une nouvelle alimentation,  des pleurs, etc…

Avec notre expérience, ces petits soucis sont relativement fréquents mais ne durent pas longtemps ! Une question de quelques jours !!! Surtout ne vous affolez pas !!!

Soyez patients avec lui car il se sent un peu perdu ; il faut le laisser tranquille (j’insiste encore !!!) le temps qu’il s’habitue à ce nouveau foyer ; vous pouvez  lui donner des petites  gourmandises,  le rassurer avec des petits câlins, lui parler doucement, le promener en laisse sur son nouveau territoire mais seulement dans un jardin clos afin qu’il connaisse bien son nouveau « chez-lui! »
Parfois les adoptants ne tiennent pas compte des consignes et la FUGUE ARRIVE !

N’oubliez pas qu’un galgo qui arrive d’Espagne et qui s’échappe est pratiquement un galgo MORT !!!

 

 

Son éducation…

Dès les premières semaines,  il faut apprendre à votre lévrier à rester un peu seul ; amusez- vous à faire des fausses sorties afin qu’il s’habitue à vous voir partir et revenir  ; vous commencez pas quelques minutes d’absence, 10 minutes, 15……. en respectant cette progression dans le temps . Il faut que le lévrier comprenne que le maitre revient  toujours.

Si votre lévrier a toujours de la compagnie et qu’ un jour vous le laisser seul alors  ATTENTION,  comme n’importe quel chien il peut faire de grosses bêtises liées à l’angoisse de séparation !!! Et vous serez face à un gros problème !!!

 

Sa sécurité en promenade…

Il faut lui mettre un collier spécial lévrier (martingale réglable de bonne sécurité) avec une médaille(coordonnées, tél) et évitez de le lâcher en pleine nature car leur vie n’a été qu’une galère et la fuite était leur survie. Aussi, par reflexe il pourrait fuguer ! Et un galgo en fugue est très difficilement récupérable étant donné que sa vitesse moyenne de course est de 70 à 80 km/heure.

Il faut donc éviter tout risque de fuite pendant une promenade surtout les premiers mois car le lévrier peut avoir peur d’un bruit insolite et s’affoler.

Si le lévrierest traumatisé ne pas hésiter à  lui mettre un harnais en plus de son collier et deux laisses.C’est la plus grande sécurité pour lui !

Il faut une laisse robuste avec un gros mousqueton solide. Une laisse fine peut céder ainsi que le mousqueton !!! ATTENTION !!!  La laisse à enrouleur est à PROSCRIRE IMPERATIVEMENT ! (fragile)

SOYEZ PATIENT ! Ensuite vous pourrez faire beaucoup de choses avec eux dès qu’ils auront repris confiance en l’homme.

 

Sa santé…

 Il ne faut pas oublier un traitement anti-tiques dès le printemps et le vermifuger régulièrement. Pour les régions du sud de la France il est IMPERATIF de lui mettre un collier contre la Leishmaniose, une maladie qui est courante dans ces régions. (maladie très grave qui peut entrainer la mort du chien)

 

Son alimentation…

Sa nourriture : n’oublions pas sa belle ligne ! Un lévrier doit toujours rester svelte. Donnez- lui  descroquettes de bonne qualité acheté de préférence en animalerie afin d’avoir une bonne qualité. (en moyenne entre 400 gr et 450 gr en fonction de l’âge et de l’activité du  lévrier)  Après le repas éviter de faire courir le lévrier afin d’éviter une torsion d’estomac.(comme beaucoup de chiens)

 

Et n’oubliez pas de…

Vérifier son carnet de santé.  tous les vaccins sont faits en Espagne avant le départ du lévrier  mais vérifier si les rappels sont à faire dans les mois à venir sinon tout sera à REFAIRE.
Une assurance responsabilité civile. Voyez avec votre assureur, votre futur compagnon est en principe couvert par les termes de votre assurance habitation. S’il fugue il peut provoquer un accident dont vous serez tenu responsable.
 Le lévrier est utilisé en Espagne pour la chasse au lièvre ; aussi, soyez méfiant si vous avez des chats, lapins, poules, etc… tant que son éducation n’est pas faite  il pourrait les prendre pour du gibier.
 Je le répète, ces malheureux lévriers n’ont connu que maltraitance. De ce fait ils ne connaissent pas la vie de famille, les bruits habituels de la maison : une sonnerie de tél, aspirateur, monter ou descendre des escaliers, etc… Tous ces bruits sont insolites pour eux.

La Présidente de Lévriers 74.
 

Collier martingale :

 il est vivement conseillé pour un lévrier craintif, traumatisé car le collier se ressère autour du cou dès qu’il tire sur la laisse ; même dans la panique il est très difficile pour lui d’enlever son collier. Ainsi, moins de stress, un lévrier mieux sécurisé.

 Collier à boucle :


Surtout n’hésitez pas à serrer le collier avant de le promener ; comme repère vous devez pouvoir passer un doigt entre le cou et le collier du lévrier. 

MAIS SI VOUS AVEZ UN LEVRIER TRES TRAUMATISE ! ATTENTION ! IL FAUT ALORS REDOUBLER DE PRUDENCE !

Si vous avez un lévrier très traumatisé alors n’hésitez pas à lui mettre un harnais en plus de son collier ;
une laisse pour le collier ainsi qu’une autre laisse sur le harnais le lévrier sera doublement sécurisé. L’idéal est un HARNAIS FAIT SUR MESURE POUR LA MORPHOLOGIE DU LEVRIER

 
A présent, vous avez un lévrier bien équipé !